TÉLÉCHARGER KATANAGATARI VOSTFR

Informations: TITRE ORIGINAL: Katanagatari ANNÉE DE PRODUCTION: STUDIO: WHITE FOX GENRE: Aventure, Combat & Arts Mart. Toute la série du manga animé Katanagatari en VF en streaming. telecharger, dll, gratuit,Katanagatari vostfr, Katanagatari vf, Katanagatari streaming. TITRE ORIGINAL: Katanagatari ANNÉE DE PRODUCTION: Liens pour télécharger les épisodes vostfr de la team Mangas-FR.

Nom: katanagatari vostfr
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: Android. Windows XP/7/10. iOS. MacOS.
Taille:41.27 MB

Ajoutons le format qui colle parfaitement à la réalisation, et on est pas loin de la perfection. Rédigé par Faelivrin le Mercredi 11 Avril Re: [Episode] Hiiro no Kakera je vient de découvrir, j'ai adoré vivement les prochain épisodes! Alors je vais sagement me contenter d'attendre la suite Bref, c'est génial. L'autre théorie propose que Toyotomi Hideyoshi était en quête des sabres forgés par Masamune, puis par la lignée Yasutsuna après avoir obtenu le Dôji-giri, et qu'il rackettait carrément ses vassaux en sachant que l'étiquette et leur situation politique et militaire les empêchaient de refuser Mais aussi par ce que le sabre, au moment où il abat la créature, est sensée absorbée une partie de sa puissance. On pourrait penser, à tort, que ce n'est pas très fairplay et Bushidô. Donc bon, tant qu'à influencer la population et laisser une trace dans l'Histoire, même petite emprunte, autant montrer le bon exemple.

Katanagatari 11 VOSTFR by Hadoken-Fansubs, disponible en téléchargement! Un très bon épisode, une fin surprenante (ou pas) qui donne. TITRE ORIGINAL: Katanagatari ANNÉE DE PRODUCTION: STUDIO: WHITE FOX GENRE: Aventure, Combat & Arts Mart, Fantastique. Da Capo II D. Genesis Shingeki No Bahamut: Bukatsumono – Saison 1 Tesagure​! Yoko Kara Miru Ka? Japanese Ghost Stories – Saison 4.

Le réalisme est parfois douteux, comme les shinai qui cassent de la pierre! Monohoshizao existe réellement, son nom signifie en gros "Perche de Séchage", historiquement elle n'avait pas de pouvoirs magiques, mais était une arme de grande taille au moins 30 cm de plus qu'un katana standard. SI je me souviens bien, elle a été forgée par Nagasone Kotetsu, mais je peux me tromper pour précisions, cf.

Les sous-titres sont corrects, mais relèvent trop de l'adaptation pas assez de la traduction. Par exemple, "Rocco le Barbare" est en fait Ishikawa Goemon, un ninja et voleur célèbre, considéré comme un héros au Japon. D'ailleurs, les fans de Lupin III doivent avoir déjà entendu ce nom Le coup des boules tama n'est pas qu'une allusion à Dragon Ball, dans la mythologie asiatique, le dragon possède un Orbe tama dans lequel résiderait sa puissance, voire même avec lequel il ne ferait qu'un.

VOSTFR TÉLÉCHARGER KATANAGATARI

C'est un peu sa baguette magique, quoi. Il y a pas mal de références culturelles qui ne sont pas explicitées par la team. Par exemple : "Tamaya! Il y a aussi quelques fautes par-ci par là. Et quant à "Shin Pan", ce vieillard avec un bonnet dit s'appeller "Matsuo Basho" c'est un poète très célèbre dans le monde entier pour avoir plus ou moins inventé le Haïku, certaines légendes et rumeurs prétendent qu'il était un ninja.

Yaiba, un ptit mix de Sangoku, Gintama et Ranma aussi je trouve avec l'attitude du grand père en décalé par rapport à Ranma certes, mais Je me permet de vous demander la suite!! Côté personnage, je dis vive Takuma Là ce ne sont que les premiers épisodes sur 26 alors pour l'histoire j'èspère bien de bonne surprise parce que le graphique est exellent!!! Alors je vais sagement me contenter d'attendre la suite Un épisode par semaine c'est quand même long à attendre Ca va être pire que de la torture!!!

J'aurai aimé jouer au jeux ps2 ou nds mais vu que je ne sais pas lire le japonais donc tant pis. Cette tradition est antérieure à la guerre de Genpei, elle remonte donc aux débuts de la caste des samouraïs, pendant l'ère Heian, mais au fil du temps, la tradition a pris de l'étoffe, elle s'est complexifiée et de plus en plus ritualisée. Pour faire simple, l'officier samouraï souvent le propriétaire terrien à la tête du groupe ou dans le cas d'une force plus importante, le général à la tête de l'ost mange à trois reprises dans trois plats différents, dont les noms en japonais ont un kanji qui évoque le mot "victoire" katsu et fait passer à chaque fois avec du saké.

Puis, les samouraïs poussent le "Toki" le "cri" à la fin de la cérémonie, sensé servir de prélude à leur victoire prochaine le Toki est ainsi le prélude au "Kachidoki" déformation de Katsu-Toki qui est scandé après une victoire lors d'une bataille ou escarmouche. Les jeux de simulation drague c'est une perte de temps, vaut mieux jouer à en draguer un vraie C'est le même problème que pour l'entraînement aux arts martiaux. Dans Katanagatari, Shikizaki Kiki dit : "pour devenir plus fort, la première chose a faire c'est de tuer.

Dans les Bujutsu, la pratique est une préparation au combat et donc au fait de tuer et d'être tué. Si on considère le Budô comme pratique spirituel, on remarque que les gens sont souvent trop choqués à l'idée de tuer ou d'être tués, surtout la première fois, tout comme le sont ceux qui suivent des entraînements de militaire ou de policier.

Pourtant, quand on prétend renforcer son âme, que l'on suit la voie de la Justice ou lorsque l'on représente l'état, on ne peut pas se permettre de "bricoler" - si j'ose dire.

Dans les séries, on a tout le panel des réactions : ceux qui flippent, ceux qui regrettent, ceux qui se vantent Aucun de ceux qui suivent les entraînement modernes n'est assez brave et mûr à la fois pour considérer la mort comme l'issue d'un combat : ceux qui s'en sortent le mieux sont ceux qui se mettent à mépriser la vie et à tuer de manière mécanique, ce qui n'est évidemment pas la juste manière de procédé. Ce n'est donc pas un simple meurtrier qui tue pour le plaisir ou par haine, comme le ferait un vulgaire criminel.

Moralité, un simple entraînement théorique ne remplace pas la pratique et vice versa , que ça soit pour les arts martiaux, le Zen ou la saison des amours. Edit : Le "Kokusho" cité par Monade Aria semble signifier "Livre Obscur" Koku : noir, sombre ; Sho : livre, traité , mais je ne peux pas en être certain sans avoir les kanji. Ainsi, "Koku" peut aussi signifier : état, pays comme dans "Koku'Oh" qui signifie Roi, souverain d'un royaume. Je voudrais dire quelque chose à propos de la Tactique des héros, dans l'épisode 6.

Les persos principaux ont survécus à un premier affrontement suffisant pour collecter des données sur le style de combat des antagonistes. On remarque que chacun des Shugogo a un style de combat proche de celui d'un des antagonistes. Chaque style de combat, chaque méthode, a ses forces et ses faiblesses. Le fait que les persos principaux ne tentent pas d'exploiter cela pour une tactique viable démontre leur ignorance dans l'Art de la Guerre "Hyouhou".

Je m'explique. En Chine Ancienne, la tradition rapporte que les courses de chevaux se faisaient par coutume en faisant affronter les chevaux par niveaux. Le stratège Sun Bin conseilla à son employeur de faire courir d'abord les chevaux les plus faibles contre les équipages du plus haut niveau de l'ennemi, afin de les neutraliser avec un sacrifice négligeable et puis, sait on jamais, il est aussi possible que le dernier se surpasse et réussisse à gagner la Course.

Puis, le plus fort de ses équipages devait courir contre l'équipage du second rang, afin d'être sûr d'avoir l'avantage. Enfin, le deuxième meilleur cheval du général devait courir contre les plus mauvais équipages adverses. Le Général accepta le conseil, paria et remporta la mise.

Par ce qu'il avait pris l'avantage dès le départ, avant même que la Course à proprement parler ne commence. C'est cela, la Stratégie. Et cette stratégie est une ruse de vrai stratège professionnel. En suivant une stratégie semblable, les héros auraient put prendre l'avantage numérique dès le début de la bataille et gagner sans difficulté.

Pourquoi ils ne l'ont pas fais?

VOSTFR TÉLÉCHARGER KATANAGATARI

C'est la faute du staff. Outre leur crasse ignorance, la Production des animés a tendance associer des personnages combattants à d'autres avec un style de combat semblable, afin de les mettre en valeur et de faire passer le message. On remarque ça notamment dans Bleach, lors de la bataille de Karakura. On pourrait penser, à tort, que ce n'est pas très fairplay et Bushidô.

Détrompez-vous, car les samouraïs pouvaient être particulièrement fourbes, surtout ceux de l'époque Sengoku. Ainsi, il était courant qu'un samouraï change de casque avec son seigneur, afin que les imposants et tapageurs ornements frontal qui permettent de le reconnaître facilement attirent l'attention de l'ennemi sur un leurre! Ainsi, le fait que la littérature serve a exprimer les idées de l'auteur autant qu'à raconter des histoires révèle un terrible phénomène de société : ceux qui sont en position de donner le bon exemple tendent à éviter de le faire, car le canva prédéfini rapporte davantage d'argent.

Rédigé par symphony le Mercredi 09 Mai Re: [Episode] Hiiro no Kakera Symphony : Bah, tu sais, souvent en littérature même dans un genre considéré comme peu intellectuel tel que le manga il y a souvent des renvois à des notes qui commentent, qui expliquent.

Même dans les subs amateur, ça arrive parfois, mais j'ai l'impression que ça se fait de plus en plus rare. Est-ce fait exprès de la part des équipes de traduction ou alors est-ce par ignorance? C'est vrai qu'il y a la saturation, mais ce ne sont pas toujours les mêmes qui regardent les animes fansubs, donc certains détails culturels échappent aux spectateurs. Pour ma part, je pourrais presque faire office de consultant culturel si je parlais et écrivais courament le japonais je pense que ça marcherait alors quand je vois un tel Si ça vous suffit pas, je peux en rajouter une deuxième couche à propos des Yôtô et de Onikirimaru Après tout, ce que j'aime au Japon c'est surtout les Nihontô!

Gare aux mirettes, on est pas très loin de la thèse Et oui, le personnage principale, qui est en effet un personnage de la mythologie japonaise.

VOSTFR TÉLÉCHARGER KATANAGATARI

Tamayori-hime est la soeur de Toyotama-hime, toutes deux filles de Owatatsumi dieu de l'océan et des marées aux multiples aspects : dragon japonais, vieillard bienveillant, beau gosse, requin, serpent de mer géant Dans le Kojiki, le descendant d'Amaterasu, Hoori avec lequel elle est mariée passe en mode goujat pile au mauvais moment, alors Tayotama-hime rentre chez son père et demande à Tamayori de servir de nourice.

Elle accepte, et une fois l'enfant-dieu devenu adulte sous le nom de Ugayafukiaezu-no-Mikoto c'est la version courte de son nom, si, si Tamayori et son époux auront quatre enfant, dont l'un d'eux sera un jour connu sous le nom de Jimmu-Tennô, fondateur de Yamato Ôchô, la dynastie des empereurs du Japon. C'est donc du lourd, du ponte Manifestement, Tamaki est la descendante plus ou moins directe de Tamayori-hime et lui succède dans le "rôle" religieux dont elle était investie genre : eh salut Karoll je sais que t'es collégien en ce moment mais un jour tu seras Pape!

KATANAGATARI VOSTFR TÉLÉCHARGER

D'ailleurs on commence maintenant! Elle pourra donc bientôt vivre confortablement en recevant des yakuza en costards blancs et des politiciens japonais et leur faire la médium ou autre chose dans le même style Tu parle d'un mauvais exemple pour les jeunes!

D'abord, je vais expliciter ce terme. Dans "Kyo samurai deeper" cette même lance devient un Trésor des Tokugawa, mais la vraie lance historique a sans doute été fondue. Pour faire simple, on traduit souvent Yôtô par "lame maudite", mais c'est une traduction très vague. En fait, on pourrait aussi traduire par "lame démoniaque" ou "lame dégageant une aura perturbante".

Made in Abyss Saison 1 Episode 01 VOSTFR - Regardez officiellement sur pc-browsergames.info

Dans le manga "Yakumo Tatsu" l'épée dont a hérité le personnage principal qui joue le rôle du Mr. Tout-le-Monde a une influence dérangeante et perturbatirce sur son entourage : le père du héros dis qu'il avait des frissons en présence de l'épée, par exemple. On dit souvent que les katana ont une âme.

En fait, tous les objets en ont une, selon la religion shinto, on les appellent "Tsugumokami" les "kami des objets". Les kami des objets sont la plupart du temps inconscient ou semi-conscient, mais certains évènnements peuvent les réveiller. Certains produits manufacturés naissent avec un kami conscient, on les considèrent alors comme des chefs d'oeuvres ainsi beaucoup de trésors nationaux japonais.

Certails s'éveillent aussi avec l'âge, quand ils ont étés choyées pendant un siècle ce sont donc en général des objets solides et résistants ou facile à planquer et à abriter, présentant de rares occasions d'être abîmés, comme un Hisui-Magatama, un talisman en jade en forme de moitié du symbole Yin-Yang, par exemple , le tsugumokami se réveille avec l'aide d'un dieu qui est supposé se charger de ça ce cas apparaît dans Love Hina, il me semble mais ce ne sont pas des Yôtô Les armes qui s'éveillent comme ça sont en général des Go-Shintô, des "épées divines révérées" conservées dans des sanctuaires shintoistes comme idôles et support d'incarnation du dieu auquel le sanctuaire est dédié un peu comme une relique pour laquelle on construirait une église afin de la protéger et d'attirer des fidèles dans le Christianisme mais les Yôtô sont très différends, bien qu'on puisse aussi les conservées dans des sanctuaires.

Le Yôtô est un concept très courant dans le folklore japonais, on en retrouve donc souvent dans les mangas et animés. C'est par ce que les Yôto fascinent par leur "présence" et leur puissance : un sabre est fait pour tuer, et les Yôtô le deviennent à peu près systématiquement en tuant, et pour ça il faut être efficace logique, quoi. Grossièrement, on peut catégoriser les Yôtô en deux sortes : les tragédies et les "giri".

Choisir un lecteur

Les plus fréquentes sont celles issues d'évènnements dramatiques pas forcément "tragiques" mais marquants , qui vont "choqués" la personnalité du tsukumokami.

Celui-ci s'éveille et se met alors à adopter un comportement particulier et de manière très obtuse et butée, variant selon la nature de ce qui l'a éveillé. Dans le Japon Antique, la notion de tsumi ne signifiait pas "pêché" ou "crime" comme on le traduit à l'époque moderne "gendai" mais désignait plutôt une "mésaventure" doublée d'une "souillure rituelle" sur le destin, le karma "rinne", en japonais d'un être Son sens se rapproche presque du "Drame" dans son sens originel antique, un "évènement".

Quoiqu'il en soit, les Yôtô, et ceux-là en particulier, sont réputés pour causer la malchance Les Drames qu'elles apportent sont alors en effet de mauvaise augure. Souvent, il s'agit d'une mort malheureuse : typiquement un crime passionnel, lorsque quelqu'un tue une personne pour laquelle il a de forts sentiments en utilisant une lame de bonne qualité.

Rien d'extraodinaire, et ces tragédies se perpétuent régulièrement lors des époques troublées ou tout le monde à une arme à portée de main. Mais parfois, cet évènement qui vient souiller le destin d'une lame, c'est tout simplement la personnalité du forgeron qui l'a fabriquée Lorsque le forgeron fabrique un Nihontô mais avec des intentions néfastes, si la lame est également de grande qualité, alors elle risque de devenir "assoifée de sang" il faut qu'elle soit assez bonne pour assumer son envie de meurtre, logique , il y a donc des Yôtô qui naissent comme ça : les plus célèbres sont les lames forgées par Muramasa, considérées au Japon comme ayant atteint le paroxysme technique càd : être capable de tout découper, presque incassable et impliables.

Mais évidemment, les Yôtô issues de tragédies sont très variées Je met en spoiler des exemples célèbres : Ainsi, dans Gintama, l'auteur présente d'abord Benizakura litt. Autre exemple, dans Gintama aussi : le katana qui donne naissance à nôtre ami Tosshi serait devenu un Yôtô par ce qu'une mère l'aurait utilisée pour tuer son Otaku de fils, tellement elle était désespérée!

Dans un autre manga, le célèbre Jigoku Shôjo, l'un des assistants de l'héroïne pas la drogue Ichimokuren, est en fait un Tsugumokami.

Dans le manga "Shigurui" - à l'origine un roman historique très bien réalisé - il y a un Yôtô particulièrement flippant : le katana "Nanacho Nenbutsu" la "prière bouddhiste aux morts composée de sept vers" qui a le pouvoir de, lorsque la coupe est réalisée à la perfection, tuer quelqu'un mais de le laisser indemne pendant quelque seconde après que la lame ait traversée le corps, de sorte à ce que celui-ci puisse agir normalement!

En outre, Nanacho Nenbutsu est supposé attiré le malheur et la malchance sur son possesseur, c'est la convergeance entre réalité et surnaturel propre au fantastique : le mangaka laisse entendre que tous les évènnements tragiques du manga ont étés causés indirectement par cette lame maudite. J'avoue qu'en ce qui me concerne, c'est ma Yôtô préférée.

Dans le manga "Durarara! Et là, pas besoin de malchance, la seule possibilité d'une telle chose laisse présager beaucoup beaucoup d'ennuis, et surtout un déluge de folie sans bornes Mais il existe des lames bien plus sinistres dans l'Histoire Une lame dont l'existence semble être historiquement avérée s'appellait Asamaru, c'était le tachi du samouraï Taira Kagekiyo, qui se faisait aussi appeller "Akushichibyôe" en guise de nom de guerre bien "bad guy".

Après avoir survécu à la bataille de Dan no Ura, il aurait été exilé sur une île où il serait mort Mais une autre version prétend qu'il aurait erré dans le Japon, conservant Asamaru cachée dans un fourreau rustique.

Il ressortait de temps en temps la lame pour regarder le reflet de son visage défiguré par les blessures, la vieillesse et la haine.

Kagekiyô qui était déjà très fort et avait tuer ou assassiner beaucoup de soldats Genji, transmis le sabre, et il passa de main en main à travers l'histoire, sa lame portant des traces de sang séché presque inaltérable.

Elle aurait fait facilement des centaines de victimes à travers les siècles, comme si elle attirait la haine et le désespoir C'est donc là encore un archétype parfait de Yôtô, à la fois fascinante et terrifiante pour les samouraïs et les fans. Le deuxième type de Yôtô est en général considéré comme le plus puissant des deux genres même si on a vu précédement à quel point les Yôtô des tragédies pouvaient être dangereuses.

Ce sont des lames japonaises ayant tuées de puissantes créatures surnaturelles, généralement des yôkai, des oni ou parfois même des kami de la nature mikogami! Pourquoi elles sont sensées être plus puissantes? Eh bien tout simplement par ce que les créatures surnaturelles sont sensées être bien plus forte que les humains, mis à part quelques héros typiquement, de puissants samouraïs, par exemple, Maeda Toshiie est réputé pour avoir défié un démon, seul et dans un couloir obscur, mais la créature maléfique aurait préféré fuir plutôt que d'affronter un guerrier célèbre munie d'un Tenka Goken!

Mais aussi par ce que le sabre, au moment où il abat la créature, est sensée absorbée une partie de sa puissance. C'est ça, l'évènnement qui "choque" le tsukumokami.

Les conditions de création se doivent donc d'être optimales : il faut un excellent sabreur, un excellent sabre quoique pas encore éveillé , une coupe excellente et un ennemi terrible! C'est pourquoi on les nomment en général d'après le nom de la créature auquel on ajoute le suffixe "giri" se lit aussi "kiri", coupé, découpé, tué Cette fois encore, je met quelques exemples en spoiler, que seront ravis j'espère de découvrir les fans d'animés, puisque les quelques sabres cités sous spoiler peuvent être vus dans certains manga et animés disponibles sur Anime-Ultime.

Un exemple typique de Yôtô est celui de Chidori, un sabre porté par Tachibana Dôsetsu, qui dans sa jeunesse l'utilisa lors d'un orage pour couper un éclair! Il aurait dut en mourrir, mais Dôsetsu y aurait non-seulement survécu, mais il en serait ressorti à peu près indemne : Dôsetsu tua le kami de l'éclair et Chidori vola ses pouvoirs. Le katana fût à la suite de cet exploit renommer "Raikiri" et accompagna Tachibana "Oni" Dôsetsu tout au long de sa très sanglante carrière, au cours de laquelle il reçut pas moins de 37 blessures malgré son rôle d'officier puis son titre de seigneur féodal et propriétaire d'un château.

Raikiri fait une apparition dans le manga Naruto, où il inspire la technique favorite de Kakashi, ainsi que dans l'animé "11 Eyes" sous la forme d'un sabre difforme et électrique.

DDL Katanagatari épisodes 01-02 vostfr

Mais le plus célèbre est incontestablement Dôji-giri, forgé par le célèbre Hoki Yasutsuna, qui fait partie d'un groupe de cinq sabres nommées "Ten'ka Goken" "les cinq épées [célèbres] dans l'Empire Céleste" dont elle est la plus prestigieuse.

Pour beaucoup de gens, Dojikiri est LE sabre japonais par excellent, la meilleure lame du Japon et puisque les sabres japonais sont les meilleurs lames du monde En fait, c'est carrément à l'un des aieux de Hoki Yasutsuna, le maître-forgeron Amakuni Yasutsuna ainsi qu'à son fils, Amakura Yasutsuna, qui l'assistait à la forge , que l'on attriibue l'invention du Tachi!

Un autre exemple, fictif cette fois, se retrouve dans le manga Gamaran, ou les seigneurs du fief de Unabara semblent faire une fixette sur le kanji "Nao" puisque Washizu senior et tous ses fils connu l'utilisent dans leur prénom! La légende de Dôjikiri est presque archétypale : Minamoto no Yorimitsu Raiko l'un des premiers samouraï à se distinguer pour ses exploits militaires en étant quelque chose d'un peu plus que le larbin de la Cour Impériale décapite Shuten Dôji, l'un des trois plus puissants Yôkai du Japon, qui commettait d'innombrables actes de grand banditisme genre kidnappage de princesses Et il tua cet énorme démon au corps musculeux et aux os épais d'un seul coup.

Pour se rendre compte du surbillisme de l'exploit, il faut savoir que Dojikiri Yasutsuna est un Tachi comme tous les Tenka Goken , l'ancêtre du katana, un sabre de cavalerie qui se manie à une main à cheval et dont l'usage des deux mains comme fantassin ne renforce que très peu la puissance de coupe.

En outre, l'armure O-Yoroï et le casque en particulier était très encombrante, c'est ce que portaient les samouraïs de haut rang Raiko était un seigneur à cette époque gênaient le samouraï pour ses coups de taille. La coupe était même tellement violente que la tête de Shuten Dôji n'a pas tout de suite réalisée sa mort et qu'elle a essayée d'arracher celle de Raiko qui a été sauvé par son casque Eh ouais, Saint Georges en plus bourrin Pour donner un exemple qui parle plus aux lecteurs, c'est un peu comme si Chuck Norris avait réussi à intercepter une balle de colt45 avec ses dents L'histoire est peut être du pipôt, mais la lame est bien réelle les poings de Chuck aussi , et à une époque ou le travail de l'acier japonais était très loin de sa perfection actuelle, elle fait tout de même une impression énorme sur les experts modernes et anciens.

Dôjigiri apparaît aussi parfois sous des aspects difformes : dans "11 Eyes" en tant que sabre maudit et difforme mais très puissant, et dans "Hitogatana" c'est une puissante machine de combat. Il faut aussi savoir que Dôjikiri a survécu à l'Histoire et son flôt impétueux, on peut l'admirer au musée national de Tokyo, contrairement à d'autres qui n'ont pas eut cette chance, comme le Katana Ancestral des Shôgun Tokugawa, le chef d'oeuvre Honjo Masamune, perdue par la faute des ricains et des politiciens ripoux ou encore l'exemplaire original de Ame no Murakumo no Tsurugi que les japonais appellent aussi Kusanagi, coupeuse d'herbe ou encore Seiken épée sainte , perdu lors de la bataille navale de Dan no Ura, lorsque le Fils du Ciel se suicida par noyade avec nombre d'aristocrates et de samouraïs Taira de haut rang.

Si j'ai parler de Dôjikiri Yasutsuna, c'est aussi pour aborder Onikirimaru, qui intéresse plus particulièrement les fans de cet animé. Onimaru Kunitsuna est également un Yôtô, bien qu'on ne lui a pas attribué le nom de Onikiri, il a servi a tué un démon ou un fantôme qui hantait le régent du Shogun, Hojo Tokiyori, dont le descendant, Hojo Tokimune, sera l'instigateur du sauvetage du Japon contre les armées mongoles de Kubilai Khan.

L'exemple de Onimaru montre que des variantes existent dans les noms des Yôtô, l'introduction de "kiri" n'est pas obligatoire, c'est aussi une question esthétique. Ensuite, Onimaru Kunitsuna est passé de mains en mains par certains des hommes les plus puissants et illustres du Japon : Minamoto no Shiro Yoshisada le conquérant épique de Kamakura , le shogun Ashikaga Takauji à peine moins fourbe et cupide que Ieyasu , Oda Nobunaga aka "Dai-Rokuten-Mahô" , le Régent Impérial de l'empereur adulte Kampaku Toyotomi Hideyoshi, les Shogun du Bakufu Tokugawa et enfin Meiji-Tennô, dont on considère le règne comme l'équivalent japonais à la fois de la Restauration et de l'époque des Lumières en France.

Quant à Onikiri, il est attribué par les spécialistes à Yasutsuna en personne, mais la signature aurait été changée en Kunitsuna. Watanabe no Tsuna qui apparaît dans Otogizoshi aurait eut une lame portant ce nom, après qu'il ait coupé le bras de Ibaraki Dôji, le principal lieutenant de Shuten Dôji, mais j'ignore s'il s'agit du même Tachi.

Toutefois, le démon survécut à son combat avec Tsuna, et s'enfuit ; par la suite il réussit à récupérer le bras en se déguisant en un proche de Tsuna, mais il n'osa plus jamais se montrer après-coup. En général, les japonais préfèrent voire une lame rouillée plutôt que de causer du tort à sa signature, mais deux théories expliquent la modification du "mei" nom, signature de Onikiri. A l'époque Sengoku, Onikiri était entre les mains des seigneurs Mogami.